Centre LGBT Paris-ÎdF, le Centre Lesbien, Gai, Bi et Trans de Paris et Île-de-France

SOS Homophobie : la lutte contre les LGBT-phobies continue

 

Bonjour Michael, peux-tu nous présenter SOS homophobie en quelques mots ?

SOS homophobie est une association nationale née il y a plus de 20 ans au CGL, rue Keller. Aujourd’hui, l’association regroupe 1 300 membres, parmi lesquel-le-s nous comptons 350 membres actifs-ves. Près de la moitié d’entre elles et eux se trouve en Ile-de-France. Notre action se résume en trois mots : soutenir, prévenir, et militer. SOS homophobie, par ses services d’écoute, soutient et oriente les victimes de violences et discriminations commises en raison de l’orientation sexuelle ou de l’identité de genre. L’association intervient également en prévention en milieux scolaire et professionnel. Les autres actions vont de la traque des LGBT-phobies sur Internet au militantisme pour l’égalité des droits et la liberté de vivre selon son orientation sexuelle ou son identité de genre, en passant notamment par la réalisation d’un rapport annuel sur l’homophobie.

Justement, le rapport annuel est sorti il y a quelques semaines. Que peux-tu nous en dire ?

Tout d’abord, qu’en dehors de l’année du contexte « mariage pour tou-te-s », qui s’est traduite par une hausse considérable du nombre de témoignages, notre association n’avait jamais reçu autant de témoignages (2 200 en 2014). Ensuite, les statistiques révèlent un niveau toujours très élevé d’homophobie et de transphobie du quotidien (45 % des témoignages reçus), qui montre l’enracinement de plus en plus profond des LGBTphobies en France. Elles restent par ailleurs très présentes sur Internet, représentant 40 % des témoignages reçus.

En dehors du rapport annuel, qu’est-ce qui anime SOS homophobie en ce moment ?

Le 8 mars, nous avons publié notre enquête nationale sur la visibilité des lesbiennes et la lesbophobie, qui enrichit notre connaissance des spécificités de la lesbophobie. Nous avons par ailleurs contribué, avec la FSGL, à la campagne « Coup de sifflet contre l’homophobie », réalisée par le ministère des Sports. Enfin, entre les différents événements autour du 17 mai et les Marches des fiertés – dont celle de Paris le 27 juin dernier – c’est une période animée pour la lutte contre les LGBT-phobies.

Et quels sont les projets de l’association pour les prochains mois ?

Nous continuons à porter différentes revendications : accès à la PMA pour toutes les femmes, simplification du changement d’état civil pour les personnes trans, levée de l’interdiction pour les hommes gays et bisexuels de donner leur sang – notamment autour du 14 juin, Journée des donneurs de sang. Pour la rentrée, nous préparons notre participation à différents temps forts, telles que la Journée Internationale de la Bisexualité ou l’Existrans. Enfin, en partenariat avec le Centre, nous organisons à partir de la rentrée des cours mensuels d’auto-défense féministe.

Le mot de la fin ?

Si vous voulez consulter le rapport annuel ou nos enquêtes, nous laisser un témoignage, nous contacter par chat’écoute, nous rejoindre ou nous soutenir par un don, en savoir davantage sur nos activités, rendez-vous sur http://www.sos-homophobie.org/



Faire un don au Centre LGBT Paris-ÎdF, le Centre Lesbien, Gai, Bi et Trans de Paris et Île-de-France Adhérer au Centre LGBT Paris-ÎdF, le Centre Lesbien, Gai, Bi et Trans de Paris et Île-de-France


© Centre LGBT Paris-ÎdF | Page des Volontaires | Page du CA | Réservation de salles | Plan du site | Contacter le webmaster | Site réalisé avec SPIP 3.2.1