Centre LGBT Paris-ÎdF, le Centre Lesbien, Gai, Bi et Trans de Paris et Île-de-France

Janvier 1991 : saunas, attention danger !

 

Le jeudi 10 janvier 1991, à 22h, le sauna de nuit King Night ouvre ses portes, comme chaque soir, avenue de Saint-Ouen, dans le 18ème arrondissement de Paris. L’établissement a été créé en 1983 par David Girard, petit frère nocturne du King Sauna, installé à quelques pâtés de maisons. Depuis, Citizen Gay (David Girard) a disparu, et les deux commerces ont été rachetés il y a moins d’un mois par Jean-François Chassagne. Un peu avant 23h, alors qu’une petite dizaine de clients sont déjà arrivés, des flammes et une épaisse fumée sortent du sauna finlandais. Le personnel organise immédiatement l’évacuation des lieux. Deux clients enfermés dans la cabine, un français et un américain, trouvent malheureusement la mort, intoxiqués à l’oxyde de carbone. Quelques habitants de l’immeuble, qui dormaient paisiblement dans les étages supérieurs, sont également hospitalisés après l’arrivée des pompiers, mais sans gravité. A priori, les vapeurs d’eucalyptus se sont spontanément enflammées dans l’atmosphère surchauffée. Le King Night ne rouvrira pas. Son nouveau propriétaire préfèrera finalement demander que le King Sauna obtienne l’autorisation d’ouvrir aussi la nuit. Ce qui est toujours le cas en 2015…

Quelques années plus tôt, c’est le Continental, très grand sauna installé près d’Opéra, qui avait fermé définitivement ses portes, après avoir été détruit au tiers par un incendie, criminel cette fois, durant la nuit du 10 juin 1985. Deux individus s’étaient introduits dans l’endroit peu après sa fermeture, avaient bâillonné le gardien, avaient répandu de l’essence un peu partout avant d’embraser le tout. L’attentat, non revendiqué, n’avait heureusement fait aucune victime… Plus près de nous, c’est Univers Gym, sauna installé dans le 1er arrondissement, qui est ravagé par les flammes, dans la nuit du 10 octobre 2005. Ici, c’est une serviette oubliée sur le point chaud du sauna sec qui serait à l’origine du sinistre. L’épaisse fumée noire avait envahi jusqu’aux jardins du Palais-Royal, situé à proximité. Pas moins de cinq camions de pompiers sont nécessaires pour éteindre l’incendie. Mais l’évacuation se déroule dans le calme, et aucune victime n’est à déplorer. Mais cette fois encore, les dégâts matériels sont majeurs. Le propriétaire, Didier Fillon, prévoit d’abord une réouverture après deux mois de travaux, mais finit par jeter l’éponge devant l’ampleur du sinistre. Les locaux sont toujours vides aujourd’hui…

Le 10 du mois serait-il un chiffre fatal pour les saunas parisiens ? Rappelons quand même que tous les établissements sont régulièrement contrôlés et ne présentent pas plus de danger que d’autres commerces…n

Sources : Gai Pied Hebdo n° 174 (15 juin 1985), n°453 (17 janvier 1991)…

Thomas Dupuy



Faire un don au Centre LGBT Paris-ÎdF, le Centre Lesbien, Gai, Bi et Trans de Paris et Île-de-France Adhérer au Centre LGBT Paris-ÎdF, le Centre Lesbien, Gai, Bi et Trans de Paris et Île-de-France


© Centre LGBT Paris-ÎdF | Page des Volontaires | Page du CA | Réservation de salles | Plan du site | Contacter le webmaster | Site réalisé avec SPIP 3.1.6