Centre LGBT Paris-ÎdF, le Centre Lesbien, Gai, Bi et Trans de Paris et Île-de-France

ErosOnyx Éditions

 

L’histoire d’ErosOnyx Éditions remonte à 2007. Son activité se propose d’explorer un vaste horizon autour d’Éros différents, d’hier, d’aujourd’hui, de demain, tels qu’en témoignent une littérature souvent méconnue, des textes anciens ou modernes, poèmes ou romans… Naturellement sont venus s’inscrire dans cette ligne éditoriale des titres classiques : la première année, Études et Préludes, Cendres et Poussières, Sapho (en traduction seulement) de Renée Vivien, ouvrage suivi, en 2008, de Nos secrètes amours de Lucie Delarue-Mardrus (en collaboration avec la revue Inverses), et du recueil Les Kitharèdes de Renée Vivien encore. De Renée Vivien toujours, pour le centenaire de sa mort, Sapho avec le texte grec tel que l’avait publié la « Sappho 1900 », et Poèmes 1901-1910. Ces titres étaient devenus introuvables, sinon à des prix élevés, ou bien, comme Nos secrètes amours – publié par EO (logo d’Erosnyx désormais) avec l’accord des ayants-droit - n’appartenaient pas encore au domaine public. Natalie Clifford Barney avait bien en 1951 et à sa manière, confidentielle et anonyme, publié ce dernier recueil sous le même titre, mais il restait à le rendre à son auteure dans son intégralité. Ce dont Mirande Lucien s’est acquittée avec soin.
 
Grâce à une soirée autour de Lucie Delarue-Mardrus à la librairie parisienne "Violette & Co", à l’occasion de la parution du recueil, EO a commencé à se faire connaître. Puis ce fut, en novembre 2009, le colloque Renée Vivien à l’Université de Londres à Paris. Une universitaire américaine a par la suite contacté EO en vue de la publication d’un inédit de l’Amazone, Amants féminins ou la troisième de Natalie Clifford Barney, qui a vu le jour en 2013, tandis qu’une autre, à son tour, a proposé de présenter le recueil Netsuké, contes chinois et japonais, de la « Muse aux violettes », paru en mai 2014. Le colloque de novembre 2009 a également permis, grâce à Nicole G. Albert, spécialiste vivienienne, de faire la connaissance de la petite-nièce de la poétesse. Ainsi a été publié, en 2012, un inédit de jeunesse de sa grand-tante, Le Langage des Fleurs. Enfin, c’est un chercheur français, qui est venu vers EO pour offrir aux lecteurs une autre des œuvres rares de Renée Vivien (sous le pseudonyme de Paule Riversdale), L’Être double, à paraître en novembre 2014. Inédit encore en France, mais d’une tout autre nature et d’un tout autre auteur, Luigi Settembrini, mort en 1876, I Neoplatonici, qu’EO, sur proposition de Patrick Dubuis, a publié sous le titre Idylles socratiques. Ce petit roman à l’antique avait été signalé en 1979 par Dominique Fernandez dans la revue Masques et venait d’être publié en Italie deux ans auparavant ! Cette publication a bénéficié du soutien du CNL, tout comme deux titres de Yannis Ritsos, Erotika et Phaidra (édition bilingue) parus respectivement en 2009 et 2010 chez EO.
 
Parallèlement à cette collection de classiques, dont le dernier titre, cette année, est l’anthologie poétique Une semaine, sept vies, recueil bilingue allemand-français de Mario Wirz, mort en 2013, EO accueille dans sa collection IMAGES, des études de films marquants, accompagnés d’un DVD, tels que Sebastiane de Derek Jarman, par Didier Roth-Bettoni, et bientôt peut-être Olivia de Jacqueline Audry… De son côté, la collection ÉOLIENS/ÉOLIENNES s’ouvre à des œuvres d’auteur(e)s d’aujourd’hui, telles que Strip Hotel de Jacques Astruc ou Vie, Errances et Vaillances d’un Gaillard Libertin, roman historique de Claude Puzin (2012) et, en 2015, Gustave de Xavier Bezard, biographie fiction du peintre Gustave Caillebotte. N’oublions pas la collection DOCUMENTS dont le seul titre jusqu’à présent est Bougres de vies, Huit homosexuels du XIXe siècle se racontent, paru aux États-Unis, en 2007, sous le titre Queer lives, de William Peniston et Nancy Erber. À chacun, à chacune son Éros, Avis aux plumes inspirées !
 
Le site erosonyx



Faire un don au Centre LGBT Paris-ÎdF, le Centre Lesbien, Gai, Bi et Trans de Paris et Île-de-France Adhérer au Centre LGBT Paris-ÎdF, le Centre Lesbien, Gai, Bi et Trans de Paris et Île-de-France


© Centre LGBT Paris-ÎdF | Page des Volontaires | Page du CA | Réservation de salles | Plan du site | Contacter le webmaster | Site réalisé avec SPIP 3.1.8