Centre LGBT Paris-ÎdF, le Centre Lesbien, Gai, Bi et Trans de Paris et Île-de-France

Avec Sam Smith, les Grammys prennent les couleurs LGBT

 

Les Grammys, ce sont l’équivalent des Césars de la musique aux USA. Le plus prestigieux trophée aux USA (et peut-être au Monde ?, il célèbre chaque année la crème de la crème de la musique mondiale en donnant les fameux Awards aux meilleurs interprètes (disques, chansons…) et ceci pour tous les genres de musique : classique, rock, pop, country, etc.

Cette année lors de la cérémonie du 8 février, Sam Smith a raflé quatre des plus prestigieux trophées de la soirée : « Meilleur nouvel artiste », « Révélation de l’année », « Record de l’année » et « Son de l’année ».

Quand il est monté sur scène pour recevoir le trophée suprême du « Meilleur Album », il annonce au monde : « Ceci est la plus belle soirée de ma vie et je voudrais remercier l’homme qui est le sujet de cet album, dont je suis tombé amoureux l’an dernier. Merci d’avoir brisé mon cœur parce que, grâce à toi, je viens de gagner quatre Grammys ! »

Et, juste comme ça, l’album gagnant « In the Lonely Hour » prend un sens tout diffèrent. Un CD rempli de musiques romantiques qui déchirent le cœur, avec des mots de poète. Des musiques et chansons inspirées par les amours entre deux hommes. Le tube principal du disque « Stay with Me » est un hymne à la souffrance et les chagrins d’amours d’une nuit. Le chanteur implore son amant de rester avec lui et même s’il sait que ceci n’est simplement qu’un « coup » d’une nuit… il veut y croire quand même :

Guess it’s true, I’m not good at a one-night stand
But I still need love ’cause I’m just a man
These nights never seem to go to plan
I don’t want you to leave, will you hold my hand ?

C’est vrai, je ne suis pas bon avec les coups d’une nuit
Mais j’ai besoin d’amour parce que je suis juste un homme
Ces nuits ne semblent jamais aboutir à rien
Je ne veux pas que tu partes, peux-tu prendre ma main ?

Le clip vidéo, déjà vu par 250 millions de personnes est un mélange de mythe urbain et romance du 21ème siècle. Mais son interprétation de la chanson en duo avec Mary J. Blige, lors de la cérémonie des Grammys cette année, est un « must » à retrouver sur You Tube. Les deux voix se mélangent pour élever les mots à l’état du sublime avec des chœurs d’accompagnement qui vous donneront la chair de poule garantie.

Sam Smith est anglais, né à Londres en mai 1992 dans une famille atypique où le père était « l’homme de foyer » et la mère travaillait dans la City et gagnait des fortunes. Sa vie est assez classique entre écoles de musique et petits rôles dans des comédies musicales. Il ne commence vraiment à chanter qu’en 2012 et son premier disque (celui gagnant aux Grammys) sort en 2014. Donc, M. Smith a une carrière courte mais prometteuse vu le talent qu’il démontre dans son CD « The Lonely Hour ».

Les autres titres du CD sont tous aussi plein d’émotion et de messages. Ce sont des lettres d’amour et de déchirement entre deux êtres : un qui souffre et l’autre qui ne se rend même pas compte… des histoires qu’on a tous plus au moins connues (ou aimé connaître) dans nos vies. Tout ça interprété par Sam Smith, lequel, loin d’être une beauté artificielle de magazine de mode, est un gars rond, mignon sans plus (mais cela dépend de vos goûts) avec un physique charmant mais pas forcément sexy… et tout cela le rend vraiment irrésistible…

Allez ! A vos iTunes ou autres et achetez toute de suite « In the Lonely Hour » de Sam Smith… vous ne le regretterez pas !

P.S. : et si vous êtes séduit.e.s, il se présentera en concert à l’Olympia le 17 et 18 juin prochain.

Roberto Pasariello



Faire un don au Centre LGBT Paris-ÎdF, le Centre Lesbien, Gai, Bi et Trans de Paris et Île-de-France Adhérer au Centre LGBT Paris-ÎdF, le Centre Lesbien, Gai, Bi et Trans de Paris et Île-de-France


© Centre LGBT Paris-ÎdF | Page des Volontaires | Page du CA | Réservation de salles | Plan du site | Contacter le webmaster | Site réalisé avec SPIP 3.2.1