Centre LGBT Paris-ÎdF, le Centre Lesbien, Gai, Bi et Trans de Paris et Île-de-France

Suzette Robichon présente l’ouvrage Rosa Bonheur. Ceci est mon testament…

 

Suzette Robichon {JPEG}Rosa Bonheur. Ceci est mon testament… {JPEG}

L’auteure :

Suzanne Robichon, dite Suzette, eut un temps pour nom de plume le pseudo Suzette Triton, emprunté à un roman de Christiane Rochefort. Activiste féministe et lesbienne, dès 1978 elle rejoint le Groupe des lesbiennes de Paris et participe au premier journal lesbien publié en France (Quand les femmes s’aiment). Entrée dans le comité de la revue Masques en 1979, elle le quittera pour devenir l’éditrice de la revue Vlasta, et publiera Le voyage sans fin de Monique Wittig et un roman de Gertrude Stein,Q.E.D., traduit par Michèle Causse. Elle a organisé avec Marie-Hélène Bourcier un colloque sur l’œuvre de Wittig (Paris, 2001) et dirigé la publication des Actes, parus sous le titre Parce que les lesbiennes ne sont pas des femmes. Et elle a signé avec Traude Bührman un guide historique et culturel du Paris lesbien publié en allemand, Lesbisches Paris. En résumé : activiste lesbienne, chercheuse et passeuse de savoirs.

Le livre :

… et j’ai pensé que maintenant j’avais le droit de vivre pour moi et de disposer à mon gré de mon bien personnel, n’ayant eu ni enfants, ni tendresse pour le sexe fort, si ce n’est une franche et bonne amitié pour ceux qui avaient toute mon estime.

Artiste de renommée internationale, Rosa Bonheur décide au soir de sa vie de léguer la totalité de ses biens à sa « sœur de la palette », Anna-Elizabeth Klumpke. Le château de By et son parc, « compris le petit potager », les titres de rente, l’ensemble des œuvres en ses ateliers, tout doit revenir à Anna. Telle est la volonté de Rosa, pour qui « la parfaite amitié » prime sur les liens du sang – et sur les prétentions de sa famille à l’héritage.

Elle s’en explique magnifiquement dans la lettre ajoutée à son testament, qui affirme son droit « de tester en faveur d’une compagne artiste ». Et pose ainsi, écrit Suzanne Robichon dans l’avant-propos, « un acte à l’aune de l’audace et de la liberté dont elle fit preuve toute sa vie ».

Le Testament et la Lettre-Testament de Rosa Bonheur s’accompagnent ici d’un article paru dans La Fronde sur ses obsèques, et d’une chronologie la situant dans son époque – la Restauration et le Second Empire, la guerre franco-prussienne et la Commune, le saint-simonisme et l’émergence du féminisme.

Avant-propos de Suzanne Robichon.
 
Tout le programme du 5e Salon du Livre Lesbien



Faire un don au Centre LGBT Paris-ÎdF, le Centre Lesbien, Gai, Bi et Trans de Paris et Île-de-France Adhérer au Centre LGBT Paris-ÎdF, le Centre Lesbien, Gai, Bi et Trans de Paris et Île-de-France


© Centre LGBT Paris-ÎdF | Page des Volontaires | Page du CA | Réservation de salles | Plan du site | Contacter le webmaster | Site réalisé avec SPIP 3.0.20